Assemblée régionale de Lyon du 31 mars 2017, témoignage

07-04-2017

Charles, sociétaire de la Nef, a participé à l’Assemblée Régionale de Lyon qui s’est tenue le 31 mars dernier. Les Assemblées Régionales, au nombre de quatre, s’inscrivent dans un processus permettant à chaque sociétaire d’échanger et de s’informer sur les évolutions de la coopérative en amont de l’Assemblée Générale.

Comment se déroule une Assemblée Régionale ?

11h du matin, j’arrive au Woopa. J’attache mon vélo et file en direction de la salle B12 qui, m’a-t-on dit, doit accueillir une petite centaine de personnes le soir-même pour l’assemblée régionale. D’ici-là, elle sera le repère des sociétaires actifs en quête de conseils et d’informations pour animer des assemblées locales. Celles-ci se tiendront par dizaines, un peu partout en France, pour permettre aux sociétaires de comprendre les défis auxquels la coopérative fait face et de voter à l’assemblée générale en connaissance de cause.

 

Premiers pas dans la salle B12 : plus d’une dizaines de personnes sont déjà présentes. Certains discutent : à ma gauche, on parle du rapport annuel ; à ma droite, le ton des retrouvailles est plus léger. D’autres s’activent : la salle se remplit à vue d’œil et il faut que dans vingt minutes, tout soit prêt pour commencer. Ma mission, donc : récupérer une cafetière et deux thermos au septième étage, prérequis de toute assemblée réussie.

 

Le temps de faire l’aller-retour et tous les participants avaient pris place sur des chaises disposées en arc de cercle, faisant face à l’écran géant devant lequel se tenaient Camille Acket, responsable de la vie coopérative de la délégation de Lyon et animatrice de la journée, ainsi que Frédéric Moukarim et Jean Luc Seignez, membres du Directoire et du Conseil de surveillance. Tous trois étaient présents pour répondre aux questions des sociétaires.

 

Durant l’heure qui suivit, chacun partagea son expérience des assemblées locales : « une assemblée locale réussie, c’est quand il y a beaucoup de monde ! », « selon moi, une AL n’est pas un lieu d’information générale sur la Nef : il faut y aborder les points précis qui seront débattus en AG et revenir sur le rapport d’activité de l’année », « le succès d’une assemblé locale, c’est quand les participants, nombreux ou pas, décident de s’impliquer davantage pour la Nef une fois l’assemblée terminée ». A mesure que les uns s’exprimaient, les autres prenaient soigneusement des notes afin d’enrichir les assemblées locales qu’ils animeraient près de chez eux dans les semaines à venir.

 

Après un temps d’échanges aussi informatif qu’enthousiasmant, une certitude : réfléchir, ça creuse ! Place, alors, au traditionnel repas partagé de la Nef ! Les salariés de la délégation de Lyon nous rejoignirent sous les ovations des sociétaires actifs. Ce fut l’occasion de faire plus ample connaissance avec les nouveaux arrivants (salariés comme sociétaires actifs) ou de venir aux nouvelles des plus anciens. Puis, le festin englouti, il fallut se remettre au travail. Premier thème de l’après-midi : comment sensibiliser les sociétaires d’un territoire à l’enjeu de la gouvernance ? De nouveau, les idées fusèrent : « il faut s’adapter au territoire : à certains endroits, les apéronefs marchent très bien, ailleurs ce sont les randonefs et ailleurs c’est encore autre chose ». On ne trouva pas toutes les solutions, mais on sembla se mettre d’accord sur un point : « le nombre de sociétaires n’est pas le plus important : ce qu’il faut, c’est des sociétaires impliqués dans la coopérative ».

 

Une fois ces retours d’expérience partagés, il fut temps de rentrer dans le vif du sujet : décortiquer le rapport d’activité 2016 et établir un discours commun pour les assemblées locales. Fréderic Moukarim et Jean Luc Seignez, rejoints par Coralie Persiani (responsable de la délégation de Lyon), abordèrent le rapport point par point, prenant le temps de répondre (au grand dam de Camille Acket, qui surveillait scrupuleusement la montre) de façon la plus exhaustive possible aux questions soulevées par une assemblée attentive et exigeante. Les deux heures prévues à cet effet furent à peine suffisantes et le débat alla jusqu’à grappiller quelques minutes d’un temps de pause bien mérité.

 

Puis l’heure de l’assemblée régionale proprement dite arriva. Une soixantaine de sociétaires supplémentaires vinrent gonfler les rangs des sociétaires actifs pour assister au compte rendu de l’année. Tout le monde eut la parole : des salariés expliquèrent l’actualité de leurs services, partageant leurs impressions, certains sociétaires actifs présentèrent des diapositives et témoignèrent de leur engagement dans la coopérative. Marie Anne Cloarec, porteuse du projet Box Populi, raconta la campagne de financement participatif qu’elle avait menée sur Zeste, soulignant le soutien précieux de l’équipe salariée. Enfin, les membres des instances de direction présentèrent les points les plus techniques du rapport, prenant à nouveau soin de répondre aux questions de l’assemblée avec pédagogie et transparence.

 

Un peu avant la fin des échanges, quelques salariés se dirigèrent discrètement  vers la grande table afin de préparer le buffet. Ils furent bientôt rejoints par les sociétaires et le reste de l’équipe. On déboucha vin et limonade, que l’on accompagna de petits fours et autres tapenades maison. Rapidement, les conversations se firent nombreuses, plus ou moins sérieuses : certains parlaient politique, d’autres potager. Pendant plus d’une heure, les uns et les autres se rencontraient, argumentaient et riaient.

 

Finalement, il fut temps de se dire à bientôt. La salle se vida petit-à-petit et les plus courageux remirent de l’ordre dans la cuisine. 22h30 : salutations aux derniers survivants. Ravi par une journée constructive et des rencontres joyeuses, je regagnai mon vélo, une pensée à l’esprit : « assemblée réussie. »

INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Toute l’actualité de la Nef par email.

S’inscrire

Contactez-nous

La Nef se tient à votre disposition pour répondre à vos questions.
lanef@lanef.com

04 81 65 00 00
Ou va mon argent (carte)

où va mon argent ?

La Nef est le seul établissement financier à publier chaque année l’ensemble des prêts qu’elle octroie, et ce depuis sa création en 1988.

Retrouvez dans la cartographie des projets une présentation de nombreuses réalisations qui ont bénéficié d'un prêt de la Nef.

Rechercher un projet financé