Banque Ethique : c’est parti…

10-03-2016

chemin vers la banque éthiqueAprès tous ces mois de préparation,  nous voici au moment de la mise à feu. Le 8 mars nous avons appuyé  sur le bouton du premier lot de notre bascule informatique, qui va ensuite se répartir en plusieurs séquences  jusqu’au mois de juin.  Lors de l’envoi du courrier aux sociétaires détenant un compte ou un livret Nef/Crédit Coopératif, programmé le 4 avril et qui va donner le véritable coup d’envoi  de notre transformation en banque, nous serons en mesure d’ouvrir les Livrets Nef à tous et les comptes courants Nef aux personnes morales. La banque éthique prend forme réelle.

C’est à une véritable course contre la montre  que nous nous livrons depuis des mois pour être au rendez-vous du top départ de notre migration informatique, prévu depuis juin dernier, le 8 mars 2016. Formation, organisation des processus, dispositif d’accompagnement au démarrage, mise en place du centre de relation client, actions de communication…. Les  fers au feu sont nombreux. Alors que le démarrage bat son plein, et après avoir détaillé lors du Billet précédent les détails d’organisation du projet, arrêtons-nous dans l’article d’aujourd’hui sur  la façon dont se passe ce démarrage et sur le dispositif d’étalement prévu pour sécuriser la migration.

Comme il est de règle dans les projets de migration, l’avancement de nos plannings de recette s’est avéré disparate selon les domaines. On n’est jamais aussi prêt qu’on aimerait l’être !

Nous avons donc réalisé un découpage fonctionnel  par domaine. Sur chacun de ces domaines, nous avons établi à la veille de la migration un PV de recette pour objectiver autant que faire ce peut la présence ou non des fonctionnalités attendues ainsi que le niveau des recettages effectués. A partir de là, domaine par domaine, nous avons statué sur un GO/ NO GO.

Aidé par un effet  « sprint de la dernière ligne droite » conduit avec l’équipe de notre éditeur informatique CBS, la migration a bien porté sur le cœur du moteur de notre système d’information. Le réalisme autant que la prudence nous ont cependant conduits  à programmer un étalement des mises en production sur les prochaines semaines, afin de sécuriser la montée en charge des nouvelles offres aux clients prévue à partir d’avril.

L’avantage de ce séquencement est de mieux concentrer les forces sur un front moins large, quitte à ce que ce soit  sur un temps un peu plus long.

Sur ces bases, le premier lot du 8 mars a porté sur : la migration clients et comptes, l’ouverture des livrets, l’ouverture des comptes courants aux personnes morales,  la tenue de la comptabilité générale, la migration des immobilisations, des placements et des titres, Capital Net (le service de banque en ligne), Capital Compliance (contrôle de conformité).

Il y a ensuite un deuxième peloton, qui  suit d’une semaine le premier : la migration des comptes à terme,  les flux de paiement (décalés pour cause de calendrier interbancaire), les éditions clients (avis, relevés…), le Centre de Relation Client …

Puis, dans la seconde quinzaine du mois de mars, voire au tout début du mois d’avril, un 3° peloton constitué pour l’essentiel des crédits court terme, du traitement des effets de commerce et de divers modules déclaratifs  réglementaires.

Notre lot 2, programmé dans le courant du printemps, sera constitué de la migration des crédits à moyen et long terme et des parts sociales, cette dernière, d’ores et déjà prévue le 6 juin aux lendemains de l’AG, clôturera ce parcours migratoire.

En tout état de cause, le franchissement du jour J change désormais la perspective. Nous sommes sur la passerelle avec notre paquetage sur le dos en train d’embarquer.

Nous nous préparons cependant à essuyer quelques coups de vent. Un système d’information bancaire repose sur une multitude de pièces très interdépendantes. Il suffit parfois de quelques détails, d’un compte ou d’une écriture,  pour mettre en difficulté l’ensemble de l’édifice.

Mais le dispositif d’accompagnement prévu en interne et avec notre éditeur CBS est conséquent et expérimenté,  l’outil que nous déployons est robuste et éprouvé et la résolution de tous les acteurs Nef à toute épreuve.

Attention, le dispositif technique est une chose, le dispositif commercial en est une autre. Et ce que nous craignions peut-être aujourd’hui le plus, maintenant que notre première bascule a eu lieu, c’est ….d’être dépassé par le succès. De ne pas pouvoir complètement et immédiatement suivre le rythme des ouvertures de livrets et de comptes courants que vous allez toutes et tous, nombreux, nous demander d’ouvrir.

Avec un clin d’œil, j’oserais dire que c’est ce qu’on peut se souhaiter de mieux !

Quoiqu’il en soit merci à toutes et tous de votre soutien passé et surtout à venir…

INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Toute l’actualité de la Nef par email.

S’inscrire

Contactez-nous

La Nef se tient à votre disposition pour répondre à vos questions.
lanef@lanef.com

04 81 65 00 00
Ou va mon argent (carte)

où va mon argent ?

La Nef est le seul établissement financier à publier chaque année l’ensemble des prêts qu’elle octroie, et ce depuis sa création en 1988.

Retrouvez dans la cartographie des projets une présentation de nombreuses réalisations qui ont bénéficié d'un prêt de la Nef.

Rechercher un projet financé