🔎 Où va mon argent ? Découvrez la liste des financements 2021 ! 

A Travers Fil : un atelier parisien de menuiserie associatif !

Entretien avec Sylvestre et Clémence de l’association A Travers Fil, un atelier convivial de partage autour de la menuiserie. Il propose aussi des cours et des stages de menuiserie, et fabrique également du mobilier écologique.
La Nef a octroyé un prêt de 30 000 € à A Travers Fil en 2019 pour développer l’atelier.

Pouvez-vous nous donner quelques informations sur le secteur du “mobilier” et son impact écologique ?

La production française de mobilier s’élève à 5 milliards d’euros en 2018 et fait face à la concurrence chinoise (1,5 milliards d’€) et européenne⃰. La plupart des meubles importés sont réalisés à partir de panneaux bois, c’est-à-dire un mélange de particules de bois de de colles (MDF, aggloméré pouvant dégager beaucoup de COV) et n’ont pas un aspect durable (nombre d’entre eux se retrouvent sur les trottoirs lors des déménagements). Ces deux aspects (importation de pays lointains et mauvaise qualité) contribuent à un impact écologique négatif du secteur. Pourtant, nous avons tout ce qu’il faut à proximité (forêts, scierie, artisans) pour pouvoir produire des meubles de qualité de façon locale et écologique. Par exemple, nous avons un projet d’un particulier qui souhaite une table basse, celle-ci sera réalisée à partir de chêne d’Ile-de-France ou de Bourgogne dans notre atelier : une production 100 % française pour un résultat unique, écologique et durable !

Quels sont les avantages de fabriquer soi-même des meubles ? 

Fabriquer soi-même son meuble a plusieurs avantages. Le premier est d’avoir un meuble qui correspond aux dimensions que l’on souhaite et qui s’adapte bien à son intérieur. Le deuxième est de pouvoir choisir l’aspect (choix de l’essence du bois, du placage, de la finition, peinture, huile, etc.). Rien qu’avec ces deux avantages, les possibilités sont déjà immenses.

Un troisième avantage est de savoir d’où provient son meuble, de savoir qui l’a construit/réalisé (nous), de savoir qu’il n’a pas été produit à l’autre bout de monde dans des conditions pitoyables. Enfin, en construisant son meuble, on acquiert également des connaissances pratiques : c’est en forgeant qu’on devient forgeron, en l’occurrence ici menuisier.e. Ces savoir-faire acquis rendent plus autonome dans les tâches de production, réparation et bricolage en général : se les approprier augmente nos capacités de résilience face aux défis écologiques.

Au final, fabriquer son meuble, c’est avoir la satisfaction personnelle d’avoir produit un objet unique et adapté à son intérieur de manière locale et raisonnée.

Quels sont les avantages d’un atelier partagé ?

Avoir accès à un atelier partagé, c’est avoir accès à des outils, machines, ressources à prix très abordable que l’on n’aurait pas autrement, à moins de dépenser une fortune en outillages. À Travers Fil ouvre son atelier aux membres de l’association lors de permanences organisées par les référent.e.s bénévoles de l’association moyennant un prix libre. Cela permet aux personnes ayant peu de ressources financières de pouvoir venir et de mettre un peu si elles le peuvent pour financer la vie associative. C’est un espace de mutualisation où chacun.e est libre de fabriquer, créer ce dont il.elle a envie. C’est également un espace convivial et de partage où l’on peut retrouver d’autres personnes et partager son savoir.

Avoir accès à un atelier partagé permet également de pouvoir fabriquer plus « facilement » dans le sens où l’on ne sera pas limité par l’espace de son appartement et donc d’avoir envie de fabriquer plus, de se rendre compte du temps nécessaire à la production d’un meuble et des savoir-faire nécessaires.

Comment vous est venu l’idée de fonder A Travers Fil? 

L’idée de créer À Travers Fil est venue d’une rencontre et d’un constat. La rencontre, c’est celle de deux artisans menuisiers avec des militant.es du secteur associatif, de l’économie sociale et solidaire et de l’écologie. Le constat, c’est le manque d’espaces de travail et de production artisanale à Paris, que ce soit à visée professionnelle ou amateure. Nous avons donc décidé de créer A Travers Fil pour « faire vivre des ateliers fondés sur l’échange convivial des savoirs […], mutualise[r] des moyens de production de travail du bois [et] expérimente[r] une organisation collective qui favorise l’ouverture et l’égalité » (article 2 de nos statuts).

Pourquoi avoir choisi le statut associatif ?

À Travers Fil a choisi le statut associatif par volonté de gérer démocratiquement un atelier collectif, et de s’inscrire dans l’héritage de l’économie sociale et solidaire.

L’association dispose d’un Collectif d’Administration (CA, élu chaque année lors de l’assemblée générale), de salarié.e.s et d’adhérent.e.s. Il n’y a pas de hiérarchie que ce soit au sein du CA (pas de président.e) ou au sein de l’équipe salariée. Les membres qui souhaitent s’investir participent aux réunions mensuelles où différents sujets sont traités (gestion de l’atelier, tarifs, accueil de nouveaux membres, etc.). À Travers Fil n’a pas vocation à être un organisme lucratif. Les décisions se font de manières collégiales.

Par ailleurs, nous souhaitons démocratiser l’accès à la menuiserie. Nos tarifs sont adaptés aux revenus, notamment par la pratique du « prix libre » et de tarifs proportionnels au quotient familial.

Quels genre de stages, formations… Pouvons-nous nous retrouver aujourd’hui à A Travers Fil ?

Nous proposons différentes formules pour se former au travail du bois, toutes encadrées par un.e menuisier.e professionnel.le.
Nous proposons deux stages différents qui se déroulent sur un week-end pour s’initier au travail du bois avec la création d’une étagère suspendue et pour approfondir ses connaissances avec notre stage tabouret.
Nous proposons également des cours annuels pour apprendre le travail du bois à la main. Ce sont des cours de 3h chaque semaine où différents objets sont fabriqués, chacun correspondant à une technique particulière (tenon-mortaise, feuillure, queue d’aronde, etc.)

Nous avons également une offre pour celles et ceux qui souhaiteraient une formation plus axée sur les machines (cours-ateliers). Chacun.e vient avec son projet et est encadré, aidé, formé par un.e salarié.e.

Nous avons aussi les mini-stages sur 3h. Ils permettent de découvrir une machine (stationnaire ou électroportative) et de pratiquer un peu sur celle-ci.

Vous souhaitez en savoir plus sur notre emprunteur A Travers Fil, rendez-vous sur leur site internet !⃰ https://www.insee.fr/fr/statistiques/4225112