🔎 Où va mon argent ? Découvrez la liste des financements 2021 ! 

Qu’est-ce qu’une banque solidaire ? – La Nef

La banque et la finance solidaire, on en entend de plus en plus parler, mais concrètement qu’est-ce que c’est ? La Nef vous aide à y voir plus clair !

Qu’est-ce qu’une banque solidaire ?

La finance solidaire est une finance qui investit dans l’économie sociale et solidaire (ESS), c’est-à-dire dans des entreprises ayant soit un statut coopératif, associatif ou mutualiste, soit une finalité solidaire. 

Si de nombreux établissements bancaires classiques proposent des produits de finance solidaire (souvent labellisés par l’association Finansol), on ne peut pas dire, pour autant, qu’il s’agit de banques solidaires. 

En effet, une banque solidaire est un établissement dont la raison d’être est celle de faire UNIQUEMENT  de la finance solidaire et donc de ne financer que des projets à impact positif et engagés dans l’ESS. Contrairement aux banques traditionnelles, le profit n’est pas le principal objectif des banques solidaires.

 

Quel est le but des banques solidaires ? 

Une banque solidaire est un établissement dont l’activité consiste à récolter des fonds auprès du public, puis à les réemployer sous la forme de crédits à des projets culturels, sociaux et environnementaux.

Souvent, une banque solidaire pratique également la transparence dans son activité de financement. Il s’agit ici de rendre compte de son activité de financement de projets à impact auprès de ses épargnants et sociétaires. 

Par ailleurs, une banque solidaire est un établissement qui s’applique à lui-même ce qu’il demande aux entreprises qu’il finance, à savoir une exemplarité en matière écologique et sociale. 

L’agrément ESUS (Entreprise solidaire d’utilité sociale) est un bon point de départ pour mesurer cet engagement. Une banque solidaire, agréée ESUS, remplit notamment les conditions suivantes : 

  • elle poursuit une utilité sociale à titre d’objectif principal, en faveur du développement durable et solidaire, de la préservation et du rétablissement de la cohésion sociale et territoriale notamment.
  • sa politique de rémunération limite les écarts de salaire et respecte deux conditions :
      1. la moyenne des sommes versées, y compris les primes, aux cinq salariés ou dirigeants les mieux payés ne doit pas excéder un plafond annuel fixé à sept fois le Smic
      2. la rémunération versée au salarié le mieux payé ne doit pas excéder un plafond annuel fixé à 10 fois le smic
  • ses titres de capital ne sont pas négociés sur un marché financier.

En complément, il est important que la banque solidaire réfléchisse aux impacts sociaux et écologiques de sa vie de bureau. Travail avec des entreprises d’insertion, égalité homme-femmes, souci des questions du handicap au travail, promotion des modes de transport doux, impact environnemental limité de son parc immobilier et de ses véhicules etc… 

Enfin une banque solidaire est une banque à lucrativité limitée. Sa raison d’être n’est pas la génération de bénéfices records et leur distribution à des actionnaires sous la forme de dividendes. Les banques solidaires privilégient la consolidation de leurs réserves avant la distribution de dividendes.

 

Les relations avec le secteur de l’ESS

Traditionnellement, les banques solidaires ont pour objet de financer des  projets inscrits dans l’Economie Sociale et Solidaire.

Ce secteur d’activité est en réalité la réunion de deux secteurs : 

  • L’économie sociale, relativement ancienne et qui s’attache à des modes d’organisation différents des entreprises classiques : statuts coopératifs, associatifs, mutualistes et les fondations
  • L’économie solidaire, qui prend racine dans les années 70 et qui regroupe les structures qui, quelque soit leur statuts juridiques, inscrivent la dimension sociale et écologique comme raison d’être à leur projet.

En définitive, les entreprises de l’ESS proposent d’autres façons de produire, de consommer, d’entreprendre et d’échanger, en remettant au cœur de leur activité l’Homme et l’environnement. 

Le poids de l’ESS de plus en plus significatif dans l’économie française, il représente 220 000 établissements, et emploie 2,3 millions de salariés.

 

Pourquoi choisir une banque solidaire ?

Le choix d’une banque solidaire s’inscrit dans une démarche globale visant à changer sa manière de consommer ou d’entreprendre. Ainsi le choix de sa banque, que ce soit pour épargner, utiliser des services du quotidien ou emprunter est capital pour répondre aux préoccupations sociales et environnementales de notre époque. 

Choisir une banque solidaire permet de répondre à ce besoin car cela permet :

 

En quoi les produits proposés par la Nef sont-ils solidaires ? 

Les produits d’épargne proposés par la Nef servent tous son activité principale, à savoir réaliser des prêts auprès de projets ayant un impact écologique, social et/ou culturel important. Il s’agit du Livret Nef, un livret d’épargne solidaire;  du Compte à terme Nef, un compte épargne solidaire; ou des parts sociales de la Coopérative. 

Par ailleurs, la Nef publie depuis sa création la liste complète et détaillée des projets qu’elle finance (cf. liste des prêts sur le site internet)

Enfin, le Livret Nef et le Compte à Terme Nef sont considérés comme des produits d’épargne solidaires car ils permettent de partager tout ou partie de ses intérêts avec des associations œuvrant dans la solidarité, l’écologie, les droits humains, la solidarité internationale etc… C’est la Nef qui est à l’origine de la création de ce type de produit en France, avec le lancement du premier livret d’épargne de partage en 1993.

 

Quelle est la différence entre une banque solidaire et une banque coopérative ?

Une banque coopérative n’a pas d’actionnaires, mais des sociétaires qui en sont les propriétaires et souvent clients. En tant que sociétaire chacun est appelé à participer aux orientations de sa Coopérative bancaire selon le principe 1 personne = 1 voix.

Une banque solidaire est avant tout une banque ayant pour projet de financer des projets à impact engagés dans la solidarité et dont le profit n’est pas le principal objectif.

Une banque solidaire peut être une banque coopérative, comme c’est le cas de la Nef en France!

 

Les origines de la banque solidaire en France

En France, La Nef est la seule véritable banque solidaire. Pionnier de l’épargne responsable et de la finance solidaire depuis 35 ans, elle est par ailleurs agréée ESUS et est organisée sous statut coopératif.